Les pires bagarres de hockey sur Glace

Le hockey est un sport d’équipe très populaire d’origine canadienne. Sa particularité est qu’à des moments donnés, au cours de certains matchs, des combats éclatent entre des joueurs. Bien que permis dans une certaine mesure et à certaines conditions, il arrive que ces accrochages deviennent extrêmement violents. Plusieurs cas ont même été catalogués comme étant les pires bagarres de l’histoire du hockey. Souhaitez-vous en savoir plus sur ces combats historiques ? Focus.

pires bagarres hockey sur glace

La bataille du Vendredi saint

La bataille du Vendredi saint est le nom donné à l’un des pires affrontements du hockey. Il s’agit du sixième match de la finale de la Ligue nationale de hockey disputé le 20 avril 1984. La rencontre opposait les Nordiques du Québec et Canadiens de Montréal. Elle a été marquée par deux bagarres générales et s’est soldée par 252 minutes de pénalités et l’expulsion de 10 joueurs.

La première bagarre a commencé en fin de deuxième période pendant que le score était de 1 à 0 en faveur des Nordiques. La raison était la bousculade de Steve Penny et de Guy Carbonneau, respectivement gardien et attaquant des Canadiens par le centre Nordique Dale Hunter. Tous les joueurs des deux équipes se sont alors jetés sur la glace pour se battre.

Durant la bagarre, Peter Štastny un joueur Nordique, se fait briser le nez à coups de poing par Mario Tremblay. Pour venger son coéquipier, Louis Sleigher envoie son poing en plein visage du montréalais Jean Hamel. La puissance du coup reçu a assommé ce dernier pendant une bonne dizaine de minutes.

La deuxième bagarre quant à elle a éclaté au tout début de la troisième période. La cause est que Bruce Hood l’arbitre principal, a trop tardé à communiquer les pénalités. Les joueurs se sont donc tous jetés sur la glace pour se battre à nouveau. Cette fois-ci, Le canadien Mark Hunter s’est jeté sur le Nordique Dale Hunter et lui a asséné plusieurs coups.

En raison de sa mauvaise gestion de ce match, l’arbitre Bruce Hood a dû prendre sa retraite à la fin des séries.

Affrontement Red Wings VS Avalanche

Il s’agit d’un match disputé le 26 mars 1997 entre l’Avalanche du Colorado et les Red Wings de Détroit. Au cours de cette rencontre, une bagarre d’une extrême violence a éclaté. Les raisons ayant causé cet incident remontent à la saison précédente. En effet, une mise en échec par-derrière avait été effectuée par Claude Lemieux sur Kris Draper des Red Wings. Cette action a occasionné la blessure de Draper et par ricochet la victoire de l’Avalanche.

La saison suivante, lors d’une escarmouche pendant le premier tiers du match, le joueur Darren McCarty profite pour se venger. En prenant soin d’échapper à la vigilance d’un arbitre, il assène un violent coup de poing au visage de Lemieux qui ne s’y attendait pas. Le coup le projeta à terre et comme si cela ne suffisait pas, il continua à lui frapper la tête. Il a fallu l’intervention des arbitres pour qu’il arrête de le cogner.

Dans la suite du match, Patrick Roy de l'Avalanche, qui accourait pour prêter main-forte à son équipe, a également reçu à son tour une violente mise en échec.

Le Punch up de Piestany

Le Punch up de Piestany est le surnom donné au match du championnat du monde junior de hockey de 1987 opposant le Canada et l’URSS. À 6 h 07, pendant que le Canada menait le jeu à 4-2, le Soviétique Sergei Shesterikov s’en prend au Canadien Everett Sanipass. Une bagarre éclate entre eux suivie d’une autre entre les joueurs Pavel Kostichkin et Theoren Fleury.

Le combat devient alors général et tous les joueurs sur glace, y compris les gardiens s’y sont mêlés. En toute ignorance de la règle officieuse dite de ‘’dégagement au banc’’, Evgeny Davydov un joueur de l'URSS, s’est joint à la bagarre. Selon cette règle, lorsqu’un joueur hors-jeu participe à une bagarre sur glace, tous les autres doivent suivre. Le geste de Davydov a donc accéléré la machine infernale déjà enclenchée.

Même une extinction des lumières par l’arbitre n’a pas réussi à stopper ce combat. À la fin, les deux équipes furent disqualifiées du championnat. Ce match fut donc inscrit dans la légende du hockey et qualifié par les médias :

    ```
  • d’atteinte à l’honneur de la nation ;
  • d’erreur de jeunesse ;
  • de symbole de brutalité dans le hockey ;
  • de trou noir dans l’histoire du hockey.
  • ```

Tous ces qualificatifs déshonorants prouvent à quel point cette bagarre a marqué le hockey. Ce sont d’ailleurs les évènements de ce genre qui ont fait que de nouvelles règles ont été intégrées à ce sport.

Last modified: 5 April 2022